Faculté des Sciences de la Santé : 39 nouveaux médecins prêtent serment

Trente-neuf étudiants ont prêté serment le 07 décembre dernier suite à la 34e campagne de soutenance de thèse de doctorat en médecine qui s’est tenue du 04 au 06 décembre 2017 à la Faculté des Sciences de la Santé de l’université Marien N’Gouabi.

Cette 34e campagne de soutenance a connu la participation de membres du jury en provenance d’autres pays africains, notamment de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, du  Cameroun, de la République centrafricaine et de la République démocratique du Congo (RDC).  C’est le président général du jury, le professeur titulaire d’orthopédie- traumatologie Armand Moyikoua, Recteur Honoraire de l’université Marien N’Gouabi, qui a prononcé la synthèse des délibérations. Ces délibérations indiquent que les étudiants admis au doctorat ont été distingués en plusieurs catégories. Dans la première, cinq étudiants ont reçu la mention honorable. Dix étudiants ont également obtenu la mention très honorable dans le deuxième groupe. Dans le troisième groupe, vingt-deux ont obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury. La mention très honorable, félicitations du jury, proposition de prix de thèse et des échanges inter-universitaires a été attribuée deux étudiants.

Après avoir suivi une formation pendant sept ans à la Faculté des Sciences de la santé, ces nouveaux médecins se sont engagés solennellement à respecter scrupuleusement le serment d’Hippocrate, qui est un énoncé des règles de déontologie médicale. Sous la direction du président général du jury, le professeur Armand Moyikoua, ils ont levé la main droite en répétant le serment constitué des engagements et des attentes qui tracent la ligne à suivre dans l’exercice de leur profession. En effet, ils ont pris l’engagement de consacrer leur vie au service de l’humanité, d’exercer leur art avec conscience et dignité, de garder le respect absolu de la vie humaine dès la conception quelles que soient les menaces ; de ne pas faire usage de ses connaissances médicales contre les lois de l’humanité.

Le doyen par intérim de la Faculté des Sciences de la santé, le Prof. Gontran Ondzoto, a reprécisé le rôle de la Faculté des Sciences de la Santé en République du Congo. « Notre institution à pour mission de fournir à la communauté des ressources humaines capables de contribuer au développement de notre pays et de réduire le déficit de personnel soignant dans nos  établissements de santé » a-t-il déclaré.