Vingt étudiants congolais vont représenter le Congo à Pékin pour la 17e édition des « Passerelles vers le chinois »

Le 23 juin 2018 dans l’auditorium du Rectorat, a eu lieu la cérémonie d’émulation des apprenants congolais de langue chinoise présélectionnés pour la 17ème édition du Concours International de Langue Chinoise qui se tiendra en juillet 2018 à Beijing en Chine.

L’institut Confucius, trait d’union culturel entre la République Populaire de Chine et la République du Congo a organisé, le 23 Juin 2018, avec l’aide de l’ambassade de Chine au Congo et de la société Startimes, la cérémonie d’émulation des apprenants congolais de langue chinoise. Les vingt lauréats repartis en deux catégories (niveau secondaire et universitaire) représenteront le Congo au Concours International de Langue Chinoise qui se tiendra à Beijing en Chine. C’est la troisième fois que l’institut Confucius de l’université Marien N’Gouabi organise un tel événement.

Pour monsieur Antoine Ngakosso, Directeur Congolais de l’institut Confucius, « cette 3ème édition est un moyen d’inciter les jeunes congolais à apprendre la langue chinoise ». Au total, vingt apprenants ont compéti parmi lesquels Rubin Roméo Bassessa, qui a occupé la première place de la catégorie des apprenants de la langue chinoise de l’enseignement supérieur. « C’est un immense privilège de représenter mon pays le Congo au concours international de langue chinoise. La langue chinoise au même titre que l’anglais constitue un outil indispensable pour se mouvoir dans cette société mondialisée. Maitriser cette langue est un atout considérable » a déclaré Rubin Roméo Bassessa, premier de la catégorie des apprenants de niveau universitaire. Depuis trois ans, l’institut Confucius a réalisé d’énormes progrès dans l’enseignement de la langue chinoise au lycée. Elle est actuellement enseignée dans tous les lycées de Brazzaville, dans quatre collèges de la capitale et à l’université Marien N’GOUABI.

 

Carole KETA