L’UMNG au cœur du 33e Colloque du PRED et du 12e atelier de formation en assurance qualité de l’enseignement supérieur

L’université Marien N’Gouabi a abrité du 23 au 28 novembre 2018, le 33e Colloque du Programme sur la Reconnaissance et l'Équivalence des Diplômes (PRED) couplé au 12e Atelier de formation en assurance qualité de l'enseignement supérieur.

Le lancement officiel de ces deux rencontres de haute importance pour les acteurs de l’enseignement supérieur de l’espace CAMES a eu lieu le vendredi 23 novembre 2018, sous la présidence du Ministre de l'Enseignement Supérieur du Congo, Bruno Jean-Richard ITOUA, en  présence de quelques autres  membres du Gouvernement congolais,   du Secrétaire Général du CAMES, le Pr Bertrand MBATCHI, du Recteur de l'université Marien N’Gouabi, le Pr Jean Rosaire IBARA, de la communauté universitaire, des fondateurs et présidents d'établissements d'enseignement supérieur privés, des experts et des représentants des pays membres du CAMES.

Le Programme de reconnaissance et d'équivalence des diplômes (PRED), est en vigueur depuis 1972, sur la base de la convention de Lomé, en vertu de laquelle « les parties contractantes affirment leur volonté de reconnaître les grades et les diplômes délivrés par leurs établissements comme valables de plein droit ou équivalents, sur le territoire de d'entre elles ».  Le 33e Colloque du PRED a permis d’examiner 190 dossiers, présentés par 34 établissements d'enseignement supérieur. Ces dossiers proviennent essentiellement du Burkina Faso (34), Cameroun (4), Congo (5), Côte d'Ivoire (83), Mali (28), Niger (23), Sénégal (10) et Togo (3).  Ils ont été soumis à l'évaluation des experts, sous la supervision du Secrétaire Général du CAMES, le Pr Bertrand Mbatchi.

Par ailleurs, le 12e atelier de formation en assurance qualité de l'enseignement supérieur a servi de cadre de présentation et d'appropriation des outils d'aide à l'évaluation, élaborés par le CAMES.  Il a réuni 91 participants venus de 12 pays membres de l'espace CAMES. Ces participants sont essentiellement des responsables qualité des Institutions d'enseignement supérieur et de recherche (IESR), ainsi que des experts du CAMES. Plusieurs recommandations ont été adressées à l'attention des Ministères en charge de l’enseignement supérieur des pays membres du CAMES ainsi que des établissements d'enseignement supérieur et de recherche en vue de dynamiser la politique de l'assurance qualité dans l'espace CAMES.