Réunion du Comité de Direction du vendredi 14 juin 2019

Le comité de Direction de l’université Marien Ngouabi s’est tenu le vendredi 14 juin dernier sous la présidence de Louis BAKABADIO, conseiller du Président de la République en charge de l’éducation, Président du Comité de Direction.

Plusieurs points ont été abordés lors de cette session, parmi lesquels l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2018 de l’UMNG, la validation de l’évaluation des travaux de recherche à l’UMNG, période de 2010-2017, la validation de la décision portant création et procédure du titre de Docteur honoris causa de l’UMNG ainsi que l’examen et adoption du plan d’actions 2019 de ladite université.

Le budget de l’Université Marien Ngouabi exercice 2020 a été évalué en recettes et en dépenses à la somme de 70 milliards 929 millions 763 mille 413 F CFA contre 69 milliards 335 millions 536 mille 825 F CFA en 2019.

Ce budget a subi une augmentation de 2,30% par rapport à celui de 2019. Cette augmentation est liée à la mise en œuvre du plan stratégique de développement, suivant lequel l’UMNG est obligée de remplir au mieux ses trois missions cardinales, à savoir la formation, la recherche et le service à la société, a-t-on indiqué au cours de la session ordinaire du comité de direction.

« La session du comité de direction qui se tient aujourd’hui, nous place devant de lourdes responsabilités, eu égard, d’une part, à la situation économique de l’ensemble de notre pays, qui est assujettie à la signature d’un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) et d’autre part, à la concurrence que lui imposera l’Université Denis Sassou N’Guesso de Kintelé, appelée à ouvrir ses portes l’année prochaine », a fait savoir M. BAKABADIO.

Le Prédisent du Comité de Direction a exhorté les membres de ce comité à maximiser les performances de l’université, au regard des ressources que la société a mises à sa disposition. « Notre plan stratégique 2018-2022 nous impose d’améliorer d’un cran notre gouvernance, notamment au regard de l’initiative assurance qualité, tant au niveau de l’objet social de notre institution, à savoir l’enseignement et la recherche, qu’au niveau des structures d’appui » a-t-il dit.